• Encore un très bon Neuhaus !

    Les vivants et les morts  de Nele Neuhaus (Éditions Actes Sud) ; 496 pages

    Encore un très bon Neuhaus !

    Lecture numérique

    Il est des auteurs qu’on retrouve toujours avec plaisir. Non parce qu’ils nous font vibrer, trembler, rire plus que d’autres, ou bien parce qu’ils sortent du lot par  leur recherche de l’excellence dans les mots et le style. Mais tout simplement parce qu’ils savent nous mettre à l’aise, répondre à nos attentes en nous proposant de très bons moments de lecture, et dont on sait qu’on ne sera jamais (ou rarement) déçu…

    Nele Neuhaus fait partie de ceux là pour moi, et c’est  avec bonheur et intérêt que je retrouve Pia et Oliver, ses personnages fétiches, dans ce dernier roman (3eme livre de cette auteure que je lis)

    Ici il est question d’un sniper qui, quelques jours avant Noël, abat plusieurs personnes : deux femmes, puis un homme plus jeune, puis … A-t-il des cibles précises ou bien tue –t-il au hasard ? Pia, Oliver et le reste de l’équipe vont devoir gérer cette situation (un vrai cauchemar pour les forces de l’ordre de tout pays)  et mener leur enquête tout en gérant les proches des victimes, la pression des médias et la présence pénible d’un pseudo profiler à la fois pédant et incompétent.

    Comme dans chacun de ses romans Nele Neuhaus nous fait vivre dans la peau de ces 2 flics allemands ; elle sait décrire mieux que personne l’imbrication de leurs vies privée et professionnelle, les impacts réciproques de l’une sur l’autre, pour faire d’eux, certes des flics à la recherche de la vérité, mais avant tout des humains avec leurs failles, leurs doutes, leurs questionnements. Un positionnement d’autant plus intéressant ici que au-delà des crimes, le récit évoque un sujet particulièrement sensible. En effet, au fur et à mesure de la progression de leur enquête, ils vont se retrouver confrontés à des situations familiales complexes, et découvrir les dessous du don d’organe en Allemagne, ses aspects les plus difficiles, voire les plus sordides (là j’ai découvert que dans ce pays la démarche avait fait l’objet de polémiques suite à de graves dysfonctionnements).

    Comme dans son roman précédent (Vent de sang) Nele Neuhaus va donc au-delà du seul  policier (domaine dont elle maitrise par ailleurs avec brio  le tempo et les règles) pour nous mettre face à des questions sociétales, en nous prenant nous lecteur, parfois à rebours du point de vue habituel,  pour nous proposer une réflexion bienvenue en nous faisant faire un « pas de côté ».

    Mais bien entendu l’enquête est présente, avec ses fausses pistes, ses retours arrière, ses hésitations, ses interrogatoires, ses multiples coupables potentiels. Et l’on suit avec plaisir ce déroulé sans temps mort, le rythme et le style traduisant parfaitement les moments de tension intense. Le coupable n’est pas simple à trouver et jusqu’au bout ou presque les questions sont posées : qui ? Pourquoi ?

    Bref, j’ai lu ce 3eme roman avec bonheur, et je compte me plonger bientôt dans 2 autres livres de l’auteure, qui m’attendent bien sagement dans ma PAL …

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :