• Jeu mortel

    Am Stram gram  de MJ Arlidge (Editions les Escales) ; 364 pages

    Jeu mortel

    Jeu mortel

    J’ai craqué il y a quelques mois  pour ce roman plébiscité par de nombreux blogs et libraires et pourtant  il m’a fallu le challenge mois du thriller organisé par la rousse bouquine  pour le lire.

    Que dis je le lire, le dévorer plutôt !

    Car je l’ai dévoré, ce roman,  de la première à la dernière page, en quelques heures, prise dans ce jeu macabre déclenché par un tueur sadique, qui enferme deux personnes (conjoints, amis, collègues) dans un endroit sans issue, sans nourriture, ni eau, mais avec une arme à feu, une balle, et un message clair : une seule personne pourra sortir, et pour cela  l’autre doit obligatoirement mourir. Am Stram Gram … 

    La structure du livre est celle d’un page turner : des chapitres courts, rythmés, qui passent en alternance des 2 personnes piégées aux enquêteurs, puis du survivant à ces mêmes enquêteurs.

    Même si certains personnages manquent d’originalité (la femme flic teigneuse, le second alcoolique, la journaliste fouineuse, …), on est totalement emporté par le récit, et immédiatement ou presque, on court contre la montre aux cotés de ces policiers qui très rapidement comprennent que le temps des victimes est compté.  5 jours, 10 maximum avant que l’un ne soit tué par l’autre, et que le survivant doive ensuite continuer à vivre avec une culpabilité qui va le ronger et peut-être le détruire.  A chaque couple qui tombe dans le piège, on se demande qui va céder, qui va tuer, et quelle sera sa vie après.

    On cherche aussi à comprendre qui peut bien faire ça, pourquoi, et comment un être humain peut en arriver à infliger autant de souffrances, physiques et mentales. On partage ces souffrances qui mènent  à la limite de la folie. Et bien sûr, en tant que lecteur on finit à un moment ou un autre par se demander « et si j’étais à leur place, je ferais quoi ? ».

    Bref, nous ne sommes pas dans un chef d’œuvre de littérature, mais bien dans un de ces livres qui vous happent presque malgré vous, et qui vous entrainent dans leur univers, en l’occurrence ici fait de noirceur, de brutalité, de violence. Un roman qui mérite largement son succès auprès des amateurs du genre, et que je vous recommande donc !

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Laurent Denancy
    Mardi 12 Avril 2016 à 12:27
    Bonjour,

     

       Permettez-moi de vous présenter une nouveauté :    Vous aimez les romans policiers ? Vous aimez les romans noirs ? Vous aimez lorsqu'il y a un assassinat dès la première page ? Vous aimez que dans une histoire particulièrement noire il y ait des moments d'émotion intense ? Vous aimez frissonner en découvrant une histoire réaliste ? Vous aimez que soient dénoncés certains travers des populations, des journalistes, des politiques ?   Alors vous aimerez mon premier et tout nouveau roman: "A vos haines très ordinaires" paru aux Éditions Auteurs d'Aujourd'hui dans la collection "Noir de chez Noir" le 04/03/2016 (ISBN / 979-10-90686-89-2).   N'hésitez pas à visiter mon site : www.laurentdenancy.fr pour en savoir un peu plus et découvrir les avis des premiers lecteurs.    Bonne découverte.    Bien cordialement.    Laurent DENANCY    laurent.denancy@laposte.net www.laurentdenancy.fr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :