• mais pourquoi ai-je aimé ce roman ?

    Terminus Elicius de Karin Giebel (Editions Belfond) ; 250 pages

    Lecture numérique

    Merci à Netgalley et aux éditions Belfond !

    Dans ce roman de Karin Giebel (ré édité ici mais qui si j’ai bien compris est l’un de ses premiers écrits), il est question d’une jeune femme introvertie et particulièrement timide, qui se retrouve à recevoir des lettres d’un tueur qui se déclare amoureux d’elle. Plus que l’enquête c’est sur cette jeune femme et ses réactions que porte le roman.

    Alors, autant le dire tout de suite, ses réactions sont particulièrement étonnantes, voire carrément déroutantes, en tout cas très loin de ce qu’on imaginerait être celles d’une employée d’un commissariat de Marseille …

    Et bizarrement, même si le récit ne tient pas franchement toujours la route, l’auteure a réussi à m’emmener avec elle, pour une fois.

    Oui, Jeanne est passablement énervante avec son attitude passive, soumise ! Oui son béguin qu’elle imagine discret pour l’un des inspecteurs de la « crim » fait soupirer par sa niaiserie ! Oui certains éléments du récit sont tirés par les cheveux, voire peu crédibles !

    Mais pourtant cette fois ci, cela a fonctionné à peu près sur moi. Peut-être parce que l’on découvre petit à petit le pourquoi du comportement de l’héroïne, cette histoire familiale lourde qui l’emprisonne dans un quotidien morne ? Peut-être parce que l’on ressent de la pitié pour elle, et que même si l’envie de la secouer une bonne fois pour toute est présente, on veut savoir si elle va réussir à sortir de son apathie ? Peut-être parce que l’enquête qui avance peu à peu permet de mieux cerner le profil du tueur et les raisons de ses actes ?

    Quant au style d’écriture, peu de choses à en dire: c’est plutôt efficace, sans beaucoup de relief, mais l’auteure réussit à nous décrire de façon pertinente ce qui peut bien se passer dans la tête de son héroïne, sa confusion, ses doutes, ses freins.

    Alors que vous dire pour résumer tout cela ? Je ne sais pas vous expliquer pourquoi cette histoire a fonctionné sur moi, mais elle a fonctionné, malgré ses défauts, ses à peu près, tous ces éléments qui auraient dû m’horripiler et me faire fuir. Peut-être tout simplement l’ai-je lu au bon moment, qu’elle correspondait à mon besoin  à ce moment là ? 

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Janvier à 09:57

    Oui, c’est bien un de ses premiers livres réédités cette année. Ayant adoré Juste une ombre, Les Morsures de l'ombre ou encore Jusqu'à ce que la mort nous unisse, j'ai vraiment envie de découvrir celui-ci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :