• Meurtres sur fond de catastrophe écologique et humaine

    De bonnes raisons de mourir  de Morgan AURIC,   Éditions Albin Michel

     

    Meurtres sur fond de catastrophe écologique et humaine

     

    Mon avis après lecture : 4,5/5 cool  yes

    Ambiance : shocked  oh

     

    Merci à Babelio et aux éditions Albin Michel qui m’ont permis de découvrir cet excellent roman !

    Ici il est question d’un meurtre horrible et d’un cadavre découvert par des touristes au milieu de ruines. 2 enquêteurs vont, chacun de leur côté, tenter de comprendre ce qu’il s’est passé et d’identifier le meurtrier. Une trame classique me direz-vous, si ce n’est qu’il ne s’agit pas de  n’importe quel cadavre et qu’il ne s’agit surtout pas de n’importe quelles ruines !  Car tout se passe dans la zone interdite qui entoure la centrale de Tchernobyl, et le mort est le fils d’une jeune femme elle-même assassinée en avril 1986,  le soir de l’explosion de l’un des réacteurs de la centrale.

    Durant 400 et quelques pages, Morgan Auric va dresser le tableau d’une Ukraine aujourd’hui exsangue, coincée dans une guerre qui ne dit pas vraiment son nom, dans une crise économique larvée et  une situation écologique catastrophique. Avec ses personnages nous découvrons des habitants, abandonnés à leur sort depuis bien longtemps, qui pour la plupart tentent de survivre tant bien que mal, oscillant sans cesse entre peur, résignation, repli, ou bien violence et trafics en tous genres. Les héros du quotidien (et ceux du passé, comme les « liquidateurs » de Tchernobyl), les malades et les survivants (mais pour combien de temps ?) côtoient ceux qui - par cynisme ou recherche de profit rapide- trempent dans les pires combines du business radioactif.

    Nous allons aussi croiser guides touristiques du nucléaire ( ??!!), revendeurs de produits irradiés (bois, fer, poissons, légumes, ..), trafiquants en tous genres. Nous allons  suivre pas à pas les 2 policiers, partagés comme eux entre sidération et fatalisme, dans cette enquête par moment hallucinante, jusqu’à découvrir avec eux le fin mot de cette double énigme : le pourquoi du meurtre de la mère en 1986 et du fils plus de 30 ans après.

    J’ai vraiment passé un très très bon moment de lecture avec ce roman qui propose en fait  tout ce que j’aime.

    Un contexte fort d’abord, dont j’ai déjà parlé : la guerre de Crimée juste évoquée mais très présente ; les impacts catastrophiques de l’accident de Tchernobyl sur le pays et ses habitants, et sur l’ensemble de la population mondiale par ricochet (l’exemple de la trottinette radioactive fait froid dans le dos !)

    Des personnages complexes ensuite, y compris ceux de second plan, qui ici apportent du relief et renforcent les éléments forts du récit (mention spéciale à cette femme terrorisée par le fait que son mari travaille dans la zone autour de Tchernobyl).

    Une intrigue, enfin, qui s’inscrit à la fois dans l’Histoire récente (celle de 1986 et des années qui ont suivi, avec l’éclatement de l’URSS) et dans le présent, qui tient la route, avec un rythme prenant et porté par  une écriture efficace.

    Bref, vous l’avez compris, je vous recommande vivement ce livre !

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    After_Eight
    Vendredi 24 Mai 2019 à 09:10

    Il y a une petite coquille, il s'agit de Morgan Audic et pas Megan Auric :D

      • Mardi 18 Juin 2019 à 13:42

        bonjour ....ouiiiiiiiiii  je l'appelle sans arrêt Megan l'auteur de ce roman, quand j'en parle ! honte à moi , en plus c'est un homme ...je ne sais pas pourquoi  ...j'ai enfin pris le temps de corriger ...merci pour l'alerte

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :