• Pas vraiment tout pour plaire …

    Tout pour plaire   de Ingrid Desjours (éditions Robert Laffont) ; 528 pages

    Pas vraiment tout pour plaire …

    Je ne connaissais pas du tout cette auteure et en lisant des informations sur son dernier roman (les fauves)  ; très curieuse d’en savoir plus et de me faire mon opinion, j’ai donc emprunté Tout pour plaire à ma médiathèque.

    Et je l’avoue autant l’écriture m’a emballée autant j’ai été déçue par l’intrigue elle –même .

    Il est clair que le style vif , fluide, précis de Ingrid Desjours est vraiment très agréable  à lire.  Il est vrai aussi que la description de ses personnages est réussie. Globalement c’est la qualité principale de l’auteure : sa capacité à nous mettre dans leur peau, à nous faire ressentir leurs émotions, leurs doutes, leurs atermoiements.

    Par contre l’intrigue m’a rapidement laissée sur le bas côté , tellement l’histoire m’a semblé cousue de fil blanc, sans aucune surprise ni réelle subtilité. Très vite on perçoit que tout n’est qu’apparences dans ces personnages , très vite aussi on comprend la cause première de cette haine omniprésente et qui pousse à détruire.

    De même j’ai trouvé les personnages stéréotypés : les 2 frères à l’enfance difficile, avec  leur vraie fausse rivalité, la femme fragile qui fait tomber tous les hommes à ses pieds, le flic violent et désabusé. Le voyou, lui, semble tout droit sorti d’un film mix des Incorruptibles et du Parrain.

    Alors au bout du compte j’ai fin par me poser une question :  et si le but de l’auteure n’était pas  en fait simplement de nous emmener, nous les lecteurs de polars (qui adorons jouer aux  policiers et aux psy amateurs),  au pays des déviances : personnalités perverses, borderline, sociopathes,… ? Ces déviances que tout le monde pense être capable d’identifier « comme un pro »  tant elles ont été médiatisées, à la façon de cette gentille voisine qui s’imagine avoir tout compris mais qui en fait n’a rien vu de la réalité … 

    Bref, l’intrigue est pour moi totalement absente, les personnages sans profondeur, mais la forme est très belle, et cette question demeure. Alors il est fort probable que je lirai un autre des romans de Ingrid Desjours, histoire de me forger un point de vue plus précis sur cette auteure.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :