• Un peu de développement personnel

    Cessons d’être des valises,  de Sylvie de la Forest (éditions les Presses Littéraires), 162 pages

    Ma note perso  : 4/5 smile

    Ambiance : smile

    Pour : tout le monde !

     

    Je ne lis quasiment jamais de livres sur le développement personnel. Non pas que le sujet ne m’intéresse pas, mais alors mon réflexe sera plutôt d’aller à la « pêche aux informations » sur le Net, afin de dénicher des articles ou posts de blogs et sites spécialisés dans le domaine, en lien avec une question que je peux me poser.

    Pourquoi ce livre, me direz-vous alors ? Et bien parce que je connais son auteure. Il ne s’agit pas une amie proche (dans ce cas, j’éviterais de publier un avis qui pourrait être considéré comme peu objectif), mais d’une personne que je côtoie plus ou moins régulièrement dans un cadre hors professionnel, et dont j’ai acheté le livre (je le précise, elle ne me l’a pas offert) avec pas mal de curiosité, notamment du fait de son titre …. Des valises ? Mais pourquoi donc des valises ?

    C’est à cette question que Sylvie de la Forest va répondre durant ces 160 et quelques pages.

    En s’appuyant sur des situations privées comme professionnelles que nous avons tous vécus à peu de choses près, elle va proposer petit à petit une méthodologie pour vivre ces moments autrement : moins les subir, au contraire les accepter, voire les retourner à notre avantage.

    En décortiquant  ces moments, des plus simples (aller déposer son enfant à l’école) aux plus engageants (par exemple un premier rendez-vous professionnel très impactant pour le futur), elle analyse les différentes réactions possibles en les passant au tamis de nos émotions, de nos sentiments, de nos pensées. Par cette analyse   elle nous démontre qu’avec un minimum de recul et de travail sur soi, on arrive à voir et  à vivre totalement différemment ces instants de prime abord délicats, en devenant vraiment acteur plutôt que spectateur.

    Attention, elle ne cherche pas à faire de nous des machines à prendre du recul et à tout intellectualiser. Non, pas du tout. Elle cherche à nous mettre face à nos ressentis, face à nos émotions, nos sentiments ; non pas pour les dissimuler, mais pour les comprendre : l’énervement, que nous ressentons est-il justifié ou disproportionné ? Notre agacement, qui en est responsable : notre interlocuteur ou nous-même du fait de la vision déformée que nous avons de lui ? Et une fois que nous avons compris cela, elle nous propose de faire un petit pas de côté pour trouver nous même une autre solution.

    Mon avis, vous l’avez compris, est celui d’une néophyte quant à ce type de lecture, avec ses avantages et ses inconvénients, notamment le fait que je ne pourrai faire aucune comparaison, n’ayant que peu de connaissances auxquelles me référer.

    Je peux toutefois vous dire que j’ai apprécié de nombreux aspects de ce livre : la précision des mots ;  le vocabulaire simple, juste, pertinent ; l’efficacité et la cohérence de la démonstration ; les exemples variés dans lesquels tout le monde peut se retrouver. J’ai passé un excellent moment de lecture, souriant souvent sur certaines des situations choisies pour étayer le propos  (qui m’ont particulièrement « parlé » pour les avoir vécues), m’interrogeant aussi sur d’autres, que j’aurais pu vivre plutôt que les subir  si j’avais eu ce petit temps de recul et une façon différente de les appréhender.

    Bref, vous l’avez compris, je vous recommande cette lecture !

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :