• Une claque !

    Baad  de Cédric Bannel (Editions Robert Laffont) ; 480 pages

    Une claque !

    Merci aux éditions Robert Laffont et à NetGalley de m’avoir offert  la possibilité de découvrir Baad en version numérique.

    Ce roman nous fait suivre la double enquête menée en parallèle par 2 « super flics » : Nicole en France et le Qoomaandaan Kandar en Afghanistan ; il conte aussi l’histoire de 2 mères qui feront tout pour protéger leur famille respective d’assassins sans scrupules.

    Et c’est une vrai claque !  A la fois un page turner dont j’ai eu bien du mal à me détacher, la découverte d’un pays et d’un peuple aux mille facettes, une réflexion sur l’hypocrisie religieuse des talibans,  une peinture de la place des femmes et des enfants dans cette société patriarcale, et bien d’autres choses encore…

    L’histoire dans laquelle l’auteur nous embarque est faite  de bruit et de fureur, de violence et de douleur, mais aussi de force, d’intelligence, de courage et de pugnacité.

    Le récit est prenant dès les premières pages, que l’on se situe en France, en Italie ou en Afghanistan ; il n’y a aucun temps mort , on vit avec chacun des personnages cette course contre la montre pour empêcher l’assassinat de plusieurs enfants ; on se sent comme eux sur le fil du rasoir à tout instant ou presque ; on les voit jauger chaque décision, faire des choix parfois inhumains, prendre des risques, progresser dans leur enquête, pas à pas, en évitant les pièges et les fausses pistes.   

    Une des grandes forces du roman réside aussi dans  sa capacité à nous transporter en Afghanistan : les descriptions des paysages et sensations (chaleur, froid,   poussière, odeurs, …)  sont tellement réussies qu’on s’imagine sans peine dans les rues de Kaboul, dans ces villages perdus, dans ces montagnes, sur ces routes dangereuses. Celles des scènes de combat et de violence sont tout aussi réussies, et pourraient très facilement servir de base à un scenario de film.

    Et au-delà du récit, l’auteur nous fait découvrir  un pays dont on sent qu’il vit dans un équilibre des plus précaire entre folie, hypocrisie, violence, mais aussi malgré tout une certaine forme de majesté. Folie des talibans dont les prises de positions ne sont qu’incohérence et barbarie. Hypocrisie d’une classe dirigeante qui navigue entre corruption et mensonges. Violence de ceux qui tuent, pillent, violent, torturent en toute impunité (et souvent au nom de principes séculaires qu’ils bafouent par ailleurs allégrement). Majesté de certains qui défendent une certaine idée de leur culture, et les principes de loyauté, courage, dignité qui en font la force.

    Vous l’avez compris, j’ai tout simplement adoré ce roman, que je vous recommande vivement, surtout si au-delà des seules enquêtes policières, vous recherchez  des ambiances différentes, de la nouveauté, des personnages forts, et des informations sur des pays peu connus.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :