• une suite à oublier ...

    (Millenium 4) Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz (éditions Actes Sud) ; 496 pages

    une suite à oublier ...une suite à oublier ...

     

    Lecture numérique !

    Avis à tous les fans de Millenium : arrêtez là, ne lisez pas cette chronique !

    Déjà, je dois vous préciser une chose : autant j’avais adoré la série télé tirée des 3 tomes de la fameuse saga connue de tous les amateurs de polars (nordiques ou pas), autant j’avais eu du mal avec les romans que je trouvais malheureusement très mal écrits (ou traduits ??). Malheureusement d’ailleurs, car autant le style était pénible à lire, autant le fond était là et bien là :  des personnages géniaux et qui vous marquent pendant longtemps (Salander !), un récit fantastique qui vous embarque et dont vous voulez absolument et à tout prix connaitre et comprendre l’issue, une ambiance unique….

    Donc forcément, quand Millenium 4 est sorti, je me suis laissée tentée (après plusieurs mois tout de même !), d’autant plus que l’auteur avait changé, avec peut-être donc la possibilité d’apprécier son style.

    J’ai toutefois très vite déchanté ! Que ce 4eme tome est donc mal écrit…à moins que la traduction ne soit responsable… que de lourdeur dans le vocabulaire et la syntaxe, de redites, de longueurs, de paraphrases, de répétitions… Je râlais toute seule sur ma tablette en lisant les premières pages (à tel point qu’on m’a regardée bizarrement dans l’avion !)  . J’ai failli stopper très vite ma lecture, mais l’effet Salander étant toujours présent, j’ai persévéré ….

    Je ne sais pas trop pourquoi finalement, car sur le fond, pas beaucoup plus d’intérêt …les personnages secondaires ? Des poncifs par dizaines : le gamin témoin du meurtre que tous prennent pour un attardé mais qui est en fait un autiste savant, le jeune journaliste plein d’avenir mais trop naïf, les espions qui dans le fond ont des valeurs, les capitalistes sans âme qui veulent s’emparer de Millenium pour le dénaturer, des méchants tellement méchants qui …je m’arrête là vous avez compris …

    Le récit ? une accumulation de « déjà vu » sans surprises : un chercheur de haut niveau, spécialiste de l’intelligence artificielle, qui se fait assassiner sous les yeux de fiston, dit fiston qu’il va falloir protéger contre ceux qui (ayant enfin compris, les idiots !, le risque qu’il faisait peser sur eux) vont tenter de l’éliminer …tout ceci au milieu d’une traque au hacker menée par la NSA (devinez donc qui est le hacker !!) , et d’une vengeance familiale qui se veut implacable, avec des méchants tellement peu crédibles qu’on les plaindrait presque s’ils n’étaient pas aussi méchants ( ! )

    Même les personnages de Lisbeth, Mickael et Erika tiennent difficilement la route, devenus trop parfaits, trop lisses, trop …trop. Lisbeth notamment, transformée en quasi super héroïne (limite ninja de la nuit, la Lisbeth dans ce roman !) capable de trucider 3 méchants à la seconde tout en communiquant avec un gamin qui n’a jamais parlé jusqu’ici …Mais qu’avez-vous fait de MA Lisbeth, sauvage, ingérable, indépendante et asociale ?

    Bref, vous l’avez compris, je ne vous recommande absolument pas ce roman qui manque de tout ce qui a fait Millenium sans en gommer les défauts d’écriture.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :