• Une très belle découverte !

    Le rêve dévoré   de Jo Rouxinol ; 203 pages

     

    Une très belle découverte !

    lecture numérique !

    mon avis : 4/5  yes   cool

    ambiance : erf arf sarcastic kiss (parce qu'il y a tout cela dans ce roman)

     

    Les organisatrices du  Prix des Auteurs Inconnus nous ont proposé, en parallèle de la sélection pour le prix,  de découvrir certains auteurs dans le cadre d’un book club (réservé aux lecteurs jury). C’est dans ce cadre que j’ai pu lire ce roman de Jo Rouxinol. Un grand merci donc à nos supers organisatrices et à l’auteur qui nous ont fait confiance !

    Ici il est question de Clarisse, adolescente de 13 ans,  détectée enfant précoce, et écorchée vive, brutale dans ses paroles, sauvage, révoltée. Elle va fuguer pour fuir un quotidien imposé de collégienne qui l’ennuie profondément, de même que sa vie d’enfant de parents séparés et ballotée de l’un à l’autre.

    Voici le point de départ d’un très beau roman qui va  nous emmener de la banlieue parisienne au Portugal, en passant par l’Espagne. Un roman qui en 200 pages va évoquer plusieurs sujets forts. Celui de la pédophilie notamment, avec deux manières très différentes, voire opposées,  de  présenter le sujet (difficile d’aller plus loin dans les explications sans en dire trop sur le déroulé du récit), mais qui toutes les deux posent question.

    Un roman qui propose aussi un beau voyage dans la péninsule ibérique. Un voyage à mon goût un peu long par moment, avec un petit côté guide touristique qui lui fait , pour moi, perdre un peu de sa puissance.   

    Car de la puissance il en a ! Ses personnages principaux sont forts, tranchés, et cachent leur fragilité derrière des mots crus et des phrases courtes. Le récit est prenant, à la fois dur et subtil. Il joue sur les non-dits pour laisser planer le doute sur certains éléments de la vie de Clarisse. Il laisse aussi découvrir petit à petit celui de Tony, bien plus complexe qu’on pourrait initialement le penser.

    L’écriture est au service de cette découverte progressive, et il faut absolument passer au-delà des premières pages qui alignent les insultes et la crudité des propos (qui ne m’ont pas choquée mais pourraient rebuter certains lecteurs) pour ensuite découvrir que ce parti pris d’une part s’explique et se justifie totalement, d’autre part se fait plus discret pour laisser la place à des mots plus doux, plus mesurés, bien plus élégants, au service de l’histoire et de ce qu’on apprend des personnages.

    Seule vraie incompréhension pour moi : le choix du titre et de la couverture (que personnellement je trouve laids et peu représentatifs  du livre, mais ceci est question de goût !)

    Bref, vous l’avez compris, je vous recommande ce très beau roman, une vraie belle découverte à coté de laquelle je serais probablement passée s’il n’y avait pas eu cette proposition de book club !

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :